(Zhang Liang Jun)
34ème génération de
Maîtres Shaolin du Temple
 ShongShan, Henan, Chine.

Shi Yan Jun est né dans la province de Shandong en 1978. Tout jeune, il s'intéresse aux arts martiaux et commence à pratiquer le GongFu dès l'âge de 8 ans dans des établissements de la province de Shandong réputée pour la qualité de ses écoles. Il s'y entraîne plus de 10 heures par jour. A l'âge de 14 ans, il est spécialement recommandé au renommé temple Shaolin Songshan, dans la province de Henan. Là, il commence son entraînement avec Maître Shi Xing Qian, un expert en GongFu, Bouddhisme Chan, Qi Gong et médecine chinoise. Impressionné par les aptitudes de Shi Yan Jun, Shi Xing Qian le présente au Moine supérieur du monastère, qui l'accepte au Temple à une époque où tout fonctionne encore de façon traditionnelle et authentique.

Shi Yan Jun apprend rapidement à maîtriser le traditionnel bâton chinois, le fouet, le fouet à chaîne, le sabre, de nombreuses autres armes ainsi que le combat. Il participe et remporte de nombreuses compétitions, tant en technique qu'en combat. En 1995, il reçoit la première place en démonstration de bâton lors d'une compétition nationale. Au Temple, on le surnomme le "roi du bâton". La même année, il est invité à Hong Kong pour une démonstration télévisée.

Shi Yan Jun s'est formé au Taiji Quan avec un maître du village Chen, berceau du Taiji Quan de style Chen.

En 1996, il est invité à Fukuoka au Japon pour des démonstrations de Qi Gong et de maniement d'armes. En mai de la même année, il remporte la seconde place en Sanda (kick boxing chinois), lors d'une très importante compétition nationale regroupant les meilleurs éléments de chaque école. Fin 1996, après plusieurs mois de tests et d'évaluations, il devient Maître.

Pendant l'été 1997, il remporte de nouveau la première place en démonstration de bâton lors d'une compétition internationale de GongFu. Plus tard dans l'année, une équipe de recruteurs britanniques se présente au Temple pour l'inviter à intervenir dans une tournée internationale (grande première à l'époque). Il décline l'offre à 3 reprises pour se concentrer sur son apprentissage au Temple. Plus tard, il est recruté pour préparer une équipe lors d'une démonstration télévisée pour la chaîne CCTV-7.

En 1998, le monastère lui demande de prendre en charge l'enseignement du groupe élite du Temple. Il occupe cette fonction pendant 1 an, jusqu'à ce que l'abbot lui confie la mission de revitaliser le Temple du Sud qui, à l'époque, vient d'être reconstruit. Il y est responsable de l'entraînement martial et enseigne également le Bouddhisme. Parallèlement, il intervient sur une chaîne de télévision pour des démonstrations de fouet, arme peu connue qu'il maîtrise parfaitement et est sollicité pour de très nombreuses émissions télévisées tant nationales qu'internationales.

En 2001, alors qu'il enseigne au Temple du Sud, une académie de GongFu du Nord de la Chine lui demande de venir enseigner à ses élèves étrangers. Il y reste un an et demi et apprend l'Anglais. A son retour, il s'isole dans un petit temple dépendant de Shaolin pour se consacrer au bouddhisme. Il sera consacré grand Maître en bouddhisme à l'issue d'une cérémonie supervisée par Shi De Yang et Shi De Chao.

Fin 2003 début 2004, il travaille en tant qu'interprète sur un documentaire américain portant sur la véritable histoire de Shaolin GongFu et du Temple.

Shi Yan Jun s'installe en France pendant l'été 2004. Il enseigne alors le Gong Fu (aux adultes et aux enfants), le TaiJi de style Chen, le Qi Gong, le Sanda et le Qin Na. Il enseigne aussi le Taiji aux danseurs du Centre Chorégraphique National de Tours. 

Rentrée 2006, le magazine Karate Bushido fait appel à lui pour l'écriture d'une chronique mensuelle portant sur la vie au Temple vue de l'intérieur.
Fin 2006, Il créée l'académie France Shaolin.

Saison 2010, l'association France Shaolin Nîmes vient enrichir l'enseignement de l'académie en proposant des cours à Nîmes puis plus récemment, l'école France Shaolin Dragons du bout de monde, en Bretagne.

Shi Yan Jun fait parallèlement partie du réseau Onco37 qui propose des soins de supports aux patients atteints de cancer, réseau dans lequel il enseigne le taiji.

En plus des stages organisés dans la France entière et au délà, l'académie France Shaolin organise dorénavant tous les deux ans, des stages en Chine, sur les terres de ShaoLin, pour un entraînement intensif à la Source.